Souvenirs d’enfance

Découvrez ici les souvenirs d’enfance des participants en lien avec une expérience de l’obscurité à l’extérieur.

La seul colonie de vacances à laquelle j'ai participé restera dans ma mémoire, pour ces nuits passées à la belle étoile dans le massif central, la vue du ciel avec la sensation de tournis qu'il donne une fois allongé sur le sol fait prendre conscience de notre minuscule taille à l'échelle du cosmos !
Le silence et la beauté de l'éclairage naturel de la lune et des étoiles nous quand dans nos quotidiens, elle fait appel à l'importance de ralentir le temps !

Posté le 26/06/2022 à 11h26

enfant, je passais des heures dehors avec des copains pour observer les étoiles et les constellations

Posté le 14/06/2022 à 14h40

Je vais chercher le lait chez la voisine fermière, le pot en lait en fer blanc, le contact de la poignée de bois chaud dans la main. Est ce le matin ou le soir ? Il fait nuit, il faut descendre un escalier aux marches de pierres irrégulières, pas d'éclairage, se souvenir du virage que prend l'escalier, je pourrais cinquante ans après refaire le parcours dans la même obscurité, les parois du mur moussu, l’odeur d'humidité jusqu'à la lumière faible et l'odeur de l'étable où la voisine n'a pas fin…

Je vais chercher le lait chez la voisine fermière, le pot en lait en fer blanc, le contact de la poignée de bois chaud dans la main. Est ce le matin ou le soir ? Il fait nuit, il faut descendre un escalier aux marches de pierres irrégulières, pas d'éclairage, se souvenir du virage que prend l'escalier, je pourrais cinquante ans après refaire le parcours dans la même obscurité, les parois du mur moussu, l’odeur d'humidité jusqu'à la lumière faible et l'odeur de l'étable où la voisine n'a pas fini de traire la vache, où j'attends le moment où elle versera le lait encore tiède dans mon pot à lait. Puis il faut replonger dans le noir de l'escalier jusqu'à la maison éclairée. Les sensations sont elles plus fortes dans l'obscurité ?

Posté le 13/06/2022 à 15h38

Quand j'étais petit je pouvais voir la voie lactée à l'oeil nu et je voyais qu'on était au milieu des étoiles.

Posté le 11/06/2022 à 11h11

Ayant grandi à la campagne, mon père "m'apprenait" la nature, de jour comme de nuit: les insectes, les animaux, la météo.
Je me souviens qu'il nous réveillait parfois, mon frère et moi, pour observer les gros orages d'été, nous expliquait comment cela fonctionnait.
Nous nous promenions aussi parfois dans le jardin, au crépuscule ou dans la nuit. C'est là que j'ai observé des chauves-souris, des lucanes, entendu le cri des chouettes, été dégoutée des hannetons, vu des hérissons.

Posté le 11/06/2022 à 10h19